ZAC EFRON FRANCE                    zacefronfrance.com 
Votre ultime source française dédiée à Zac Efron
WELCOME ! Bienvenue sur Zac Efron France, votre source de référence sur l'acteur et producteur Zac Efron. Zac a été connu du grand public grâce à la saga High School Musical. Vous pouvez aussi le retrouver dans les films The Lucky One, Le Secret de Charlie, Nos Pires Voisins et bien d'autres. Vous trouverez ici toute son actualité, ses projets, ainsi que toutes les photos le concernant dans la galerie photos. Nous vous souhaitons une excellente visite !
DERNIÈRES PHOTOS DE ZAC !

  10 Oct 2017         Posté par zacefrance

Suite à la vidéo publicitaire postée hier par Zac dans le cadre de sa campagne #TestedTough avec Columbia Sportswear, Zac a été interviewé pour le magazine Outside par téléphone depuis chez lui à Los Angeles.

Outside : Parlez-moi de ce van que vous et votre frère avez ?

Zac : C’est un rêve devenu réalité. Vous savez, beaucoup d’enfants jouent avec différents types de voitures, tout le monde voulait la Batmobile ou une super voiture Nascar. Je voulais un van. Et c’est tout ce que je voulais, c’est comme une maison mobile que je peux garer n’importe où.

Outside : Vous voulez dire comme un van de Chris Farley ?

Zac : Oui. Et je pense que cela a commencé parce que mes grands-parents en avaient un et qu’ils vivaient dans le nord de l’Oregon. Et nous pouvions réaliser de nombreux voyages en famille dans notre Westfalia (marque de véhicule). Il y avait une cuisinière dans celui-ci. C’était génial.

Outside : Quel est le votre ?

Zac : Celui-ci a été amélioré. Nous l’avons « rock-a-fied ».

Outside : Rock comme une rockstar ?

Zac : Non, comme The Rock. Nous l’appelons « The Wolf » (le loup) parce qu’il est recouvert non seulement de peinture mais aussi de Rhino Lining (un spray). C’est de couleur mat, c’est cool. Il y a beaucoup de place dedans. C’est super amusant à conduire. Il a de gros pneus. Nous avons fait plus de hors route (tout-terrain) avec ce van que dans n’importe quel autre que j’ai pû conduire. Tous les composants éléctroniques sont des panneaux solaires. Il fonctionne avec du carburant diesel, ce qui est agréable, efficace, abordable et amusant à comprendre. Mon frère l’a choisi. C’était sa contribution au voyage. J’ai donc dû apprendre les « règles d’un van ».

Outside : Votre frère est un amateur de plein air ainsi qu’un triathlète. Vous a-t-il entraîné dans cette voie ?

Zac : Ça a toujours été dans notre sang, depuis que nous sommes jeunes. C’est la seule façon de nous amuser. Nous n’avions pas vraiment de parcs d’attractions ou quoi que ce soit d’autre. Nous allions à la plage ou à l’intérieur des terres à certains endroits où il y a des randonnées, des cascades ou des sources chaudes, ce genre de choses. C’est un petit bijou, où nous avons grandi. Nous avons trouvé les falaises les plus épiques l’autre jour. C’était beau.

Outside : Comment était votre dynamique fraternelle sur le sentier ?

Zac : Ça dépend. Je veux dire, si c’est juste nous deux à l’extérieur et que nous ne faisons que de la randonnée c’est beaucoup plus différent que de le faire avec une équipe de tournage. Je vais vous dire ça. Je suis familier avec la caméra donc je sais ce qui est important ou ce qui pourrait être un peu plus travaillé. J’ai donc un point de vue légèrement différent.

Outside : Est-ce que l’un d’entre vous pousse-t-il le rythme pendant que l’autre s’arrête pour sentir les fleurs ?

Zac : Je veux dire, c’est moi qui le suit. C’est toujours comme ça. Mais c’est amusant parce qu’il repousse les limites, de même pour moi mais je le fais d’une autre manière. Je serai le premier à tester l’eau pour voir si elle est assez profonde lors d’un saut d’une falaise. Mais c’est lui qui allume un feu ou qui s’assure que nous restons sur la bonne voie.

Outside : Recherchez-vous l’adrénaline quand vous êtes à l’extérieur ? Ou plutôt la paix et la solitude?

Zac : Les deux. Vous revenez juste à la réalité. La ville vous aspire. Vous pouvez entrer dans ces petits combats de querelles sur la route et ils finissent en deux secondes, c’est comme ça. Vous devez rester ensemble. Vous êtes coincés les uns avec les autres quand vous partez en voyage comme ça. Donc, vous prenez sur vous, vous contrôlez vos problèmes. Nous avons probablement appris plus l’un sur l’autre en quatre jours lors du road trip qu’en restant à la maison à se détendre pendant un mois entier.

Outside : Vous avez eu beaucoup de rôles d’homme fêtard ses dernières années, qui colle à votre vie réelle dans une certaine mesure. Pensez-vous que ce projet avec Columbia Sportswear, et en général faire plus de choses à l’extérieur, va changer les perceptions à votre sujet et peut être vous faire obtenir des rôles différents ?

Zac : Oui, je l’espère. La phase initiale de cette idée était un peu comme, j’ai eu ce secret que j’ai gardé pendant longtemps. Je peux aller n’importe où et je peux juste être seul. Je sais comment faire ça. J’ai appris à camper. Mais nous avons une génération de gens qui ne savent pas forcément comment ou qui n’ont vu personne le faire ou le fait de savoir ce que signifie s’évader. Ce fut l’occasion d’atteindre ces personnes avec une marque solide qui utilise des matériaux recyclables pour fabriquer des vestes impressionnantes qui ont aidé mon frère et moi à franchir le Continental Divide. Si nous pouvons montrer aux gens ce que sont ces endroits et pourquoi le monde vaut la peine d’être sauvé, alors nous sommes en train de « frapper » tout ce que je voudrais accomplir avec ce partenariat. C’est juste un appel à notre génération pour qu’elle se bouge.

Outside : Quel est le prochain voyage au grand air qui vous fait envie ?

Zac : Probablement aller au sommet de Griffith Park , à Los Angeles. Mais le sommet du sommet, le chemin entier qui mène vers le sommet. Vous pouvez apercevoir Griffith, c’est amusant. C’est beau. Pour moi, la première étape de chaque journée est de sortir.

Outside : Donc, avec les ressources que vous avez, vous pouvez aller n’importe où dans le monde, vous choisissez Griffith Park?

Zac : Je veux dire, il y a tellement d’endroits que j’aimerais voir. Vous savez mon frère et moi allons pêcher à la mouche parfois. Et c’est quelque chose que mon père aime faire, il est assez bon et nous pouvons nous permettre ces voyages maintenant. Donc, c’est cool de pouvoir y aller. Nous avons le van maintenant donc nous avons zéro excuses. Allons pêcher. Vient chez moi. J’ai tout. Allons-y. Et être capable d’être ce gars pour ma famille, celui qui nous fait sortir, c’est le gars que je veux être.